top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurCharlotte Lipovitch

Les clés pour sortir de la souffrance liée aux émotions "négatives".




La plupart des personnes que j’accueille dans mon cabinet sont en souffrance et leur souffrance est devenue tellement insupportable qu’ils n’arrivent plus à l’ignorer.

La solution la plus rapide est de courir voir un généraliste qui va venir assommer la personne d'antidépresseurs et anxiolytique pour venir anesthésier cette douleur.

Il est évident que les médicaments, la drogue ou l’alcool ne sont pas un moyen efficace pour venir régler cette douleur, ils viendront au mieux apporter un répit pour un temps.


Le problème est le suivant: nous avons peur de ressentir des émotions dites négatives alors nous les réprimons jusqu'à ce qu’elles soient si envahissantes qu’elles nous explosent au visage.

J’aime employer cette image auprès des mes patients : imaginez que toutes vos émotions remplissent une poubelle. Si vous faites comme si ces émotions n’existaient pas votre poubelle va commencer à déborder, de plus en plus et les émotions vont s’accumuler.

Éviter ses émotions ne les fait pas partir, DU TOUT!!

Lorsque l’on commence le travail de thérapie, on va commencer à vider petit à petit sa poubelle pour venir la trier, réorganiser et retrouver de l’espace disponible pour accueillir de nouvelles choses.


Que se passe t’il lorsque l’on réprime nos émotions?


La plupart du temps, ce mécanisme est totalement inconscient et issu de notre petite enfance

Nous n’avons pas forcément appris à les identifier et à les nommer, par conséquent nous avons des difficultés à exprimer nos besoins.

Lorsque l’on fait comme si cela n'existait pas, et bien pas de mystère cela ne disparaît pas ! C’est pire ca s'intensifie pour devenir si inconfortable que l’on est obligé de regarder son mal être en face.

Un burn out, une dépression, des crises d’angoisse, les TCA sont une accumulation d’émotions et de traumas réprimés.


SOS Je ne ressens rien !


Le problème est lorsque l’on ne ressent rien. Ni joie, ni peine, RIEN, NADA !

Alors il faut revenir dans le corps, ressentir des micro sensations, des moments d’inconfort, de fluidité pour entendre les messages subtils qu’il nous envoie.

Il est notre premier messager. A travers les exercices de respirations et de mouvements on se remet en posture d’observateur de son état interne, sans jugement et on accueille.

Ce processus permet de revenir dans un cadre sécurisé ou petit à petit le mental va lâcher le contrôle pour laisser l’émotionnel reprendre sa place.


Que faire pour sortir du contrôle ?


La vérité est qu’on ne contrôle pas grand-chose tout ceci n’est qu’une illusion, une fois que je vous ai dit cela, ça ne vous aide pas vraiment !!

A force de vouloir contrôler et réprimer ses émotions, elles reviennent en boomerang sous une forme beaucoup plus violente, il est donc clair que le contrôle ne fonctionne pas.



Laissez moi vous donner cette image, lorsque l’on approche des plages sur la côte atlantique ou le courant est très violent on y trouve des affiches indiquant les mesures de sécurité.

Si vous êtes embarqué par un courant il ne sert à rien de nager et donc de vous épuiser, laissez vous flotter cela vous permettra de conserver vos forces.

C’est exactement LA MEME CHOSE pour vos émotions, plus vous luttez et nagez à contre courant, plus vous vous épuisez !!!

Lorsque vous vous laissez traverser et flottez, une fois la vague passée, vous revenez dans un espace de calme ! C'est tout simplement suivre le flow.


J’espère que ces quelques mots vous aideront à comprendre les mécanismes qui se jouent et se mettent en place automatiquement.

Si vous avez envie d’avancer avec moi, je serai ravie de vous accompagner sur votre chemin de libération, n’hésitez pas à me contacter pour en savoir plus.


A bientôt!


Charlotte


Comments


bottom of page